vendredi 6 février 2009

Pffff ....

le titre n'est pas très engageant, hein ...?

Et bien, c'est officiel depuis une heure : Gaylord n'a pas son agrément, pour la deuxième année consécutive.
Pas de mutation donc encore avant deux ans ... j'avais envie d'y croire cette fois-ci ...
Autant dire que le moral n'est pas au plus haut ... on a besoin de partir, de faire notre trou, à nous, dans un endroit que l'on apprécie, que l'on a choisi
Cela remet en cause beaucoup de choses, d'éventuels projets, plus ou moins proches.

Ce qui est certain, c'est qu'il va falloir que je me trouve "un dada" ici, que je m'investisse dans quelque chose qui me tient à coeur, que je me sente utile.
Je pense opter pour le statut d'auto-entrepreneur, tant qu'il existe. J'aimerais pourquoi pas faire une formation pour être monitrice de portage. J'ai pensé également à devenir éventuellement VDI de couches lavables, enfin, ce sont des idées qui fusent, dans la réalité, je ne sais pas comment cela sera possible et applicable avec notre vie d'ici impossible ...

Demain après-midi, j'irai avec Elowan à la réunion mensuelle de Terre de Crapouille, çà me fera le plus grand bien, pour une fois qu'on est dispo !
Et le w-end prochain, on va chez Marion, et on retrouvera aussi Violaine, çà aussi, çà promet d'être génial. Je me dis aussi qu'il faudrait un jour que je monte sur Compiègne, où il existe également une association de maternage dans une péniche je crois ...!
Et puis, ce qui me plairait vraiment, c'est de trouver un club de couture, mais j'ai beau chercher ... je ne trouve pas :-( J'ai entrepris des démarches aussi pour rejoindre le club bio de Verneuil en Halatte, mais je ne sais pas si cela sera possible étant donné que c'est un club d'entreprise.

Voilà, et pour finir, je relaye un texte, découvert sur le blog de Virginie and co début janvier, et qu'elle m'a gentimment autorisé à recopier ici, près de trois semaines que je dois le mettre sur le blog, mais là, c'est particulièrement de circonstance ...

Un Gendarme doit être un mélange de tous les hommes. Un saint et un pécheur, un vaurien et un Dieu.

Il est à la fois le plus recherché et le moins désiré parmi les hommes.
Il est un être étrange qu'on appelle MONSIEUR en face, et un ENC... dans le dos.
Il doit être tellement diplomate qu'il peut régler une altercation entre deux individus, tout en laissant croire à chacun qu'il a gagné.

Le Gendarme doit être capable de flanquer une raclée à deux hommes qui sont deux fois plus gros que lui sans être brutal.

Si on le frappe en premier, c'est qu'il n'a pas fait assez preuve de précaution, si c'est lui qui frappe en premier, c'est une brute qui n'a rien à faire en Gendarmerie....

Le Gendarme doit pouvoir recevoir des insultes à profusion d'un quidam et appeler ce même interlocuteur "Monsieur".

Le Gendarme, selon beaucoup de monde, ne se trouve jamais là quand une grosse infraction est commise. Peu importe qu'il ait arrêté une dizaine de délinquants de la route la semaine passée, si Monsieur DUPONT ne l'a pas vu faire, pour lui, le gendarme n'est bon qu'à tourner en voiture.

Le Gendarme doit, sur une intervention, prendre une décision dans l'instant, alors qu'il faudra plusieurs mois à un magistrat pour en prendre une sur cette même affaire.

Le gendarme doit pouvoir travailler 10 jours sans repos, cumuler les heures de nuit, les interventions stressantes, les journées à rallonge, et, au 10ème jour, être toujours aussi efficace et "frais" comme lorsqu'il avait entamé sa première journée.

Le Gendarme doit pouvoir effectuer si besoin les 35 H en deux jours et continuer le reste de sa semaine comme si de rien n'était, en prenant soin de ne pas prendre de retards dans ses dossiers.

Le Gendarme doit être un expert dans le maniement des armes a feu. Il doit pouvoir sortir son arme au pas de course et atteindre un criminel en fuite là où ça ne fait pas mal, et ensuite expliquer à tous pourquoi il a tiré.

Un Gendarme doit tout connaître et tout savoir...mais ne rien dire.
Il doit savoir où sont commis les péchés du monde, mais n'en faire aucun.
Il doit à partir d'un seul cheveu, décrire le crime, donner le nom du coupable et où on peut le trouver. S'il le trouve, il est chanceux, sinon, c'est un bon un rien.

Le Gendarme doit poursuivre un indice jusqu'au bout, travailler des journées complètes pour trouver un témoin qui a tout vu... Mais qui refuse de s'en rappeler.

Le gendarme doit, parfois...assez souvent.... , pouvoir effectuer une partie du boulot qui devrait normalement incomber à la secrétaire de mairie, à la sous-préfecture, à l'assistante sociale, à la D.D.E, au garde-chasse etc... sans en attendre un quelconque remerciement, puisqu'avec le temps, tout le monde semble trouver cela normal.

Il doit être : un PASTEUR, un TRAVAILLEUR SOCIAL, un DIPLOMATE, un DUR, et un GENTILHOMME.

Et surtout il doit être un génie, car il doit élever une famille qui sera sans reproche...si toutefois il vit assez vieux pour voir ses enfants grandir.

Voilà aussi l'individu qu'on appelle si peu souvent un AMI... Pour en avoir, encore faudrait-il qu'il lui reste du temps de libre une fois qu'il quitte sa tenue...


Il est tellement vrai ce texte ...

6 commentaires:

barbara a dit…

t'inquiete grande petite soeur, je resterai là pour te remonter le moral.
Le texte est très réaliste sur la gendarmerie.
Bisous

Virginie a dit…

effectivement cela n'a rien à voir, je préfère 100 fois celui-ci, j'ai bcp plus d'affinité, hihihi
allez courage, on n'a pas toujours le choix dans le lieu où on habite et je sais de quoi je parle mais on peut très souvent y trouver ds choses très sympathique à faire. Regarde moi je sais que dans quelque temps je partirai d'ici, j'ai un certain pincement au coeur en l'évoquent car malgré toutes les difficultés, le contexte, ect... je me suis fait certaines connaissances que j'apprécie bcp et que je vais regretter en partant et puis il y a aussi des choses très agréables. Si cette situation est ainsi c'est que vous avez encore des choses à faireen ce lui, prend le comme une chance, enfin c'est la philosophie que j'essaie de pratiquer même si ce n'est pas toujours évident
Bises

BouBou'TiK a dit…

Merci Petite Grande soeur de ton commentaire ... mais très honnêtement, je vous souhaite de tout coeur de bientot partir, même si çà sera très dur pour nous ...!

Virginie, tu as raison, il faut que je trouve quelque chose de positif dans tout çà : avril 2010, la brigade devrait déménager dans un village pas très loin, ou je travaille en plus, où habite la nourrice d'Elowan, où l'école est bien mieux que là on nous vivons acuellement, et où la ville, les habitants, sont beaucoup moins impersonnels, et où, en plus, on aura des logements individuels : j'essaie de m'axer sur çà, mais c'est encore un peu loin !
Bises

la p'tite frisee a dit…

C'est tellemnt vrai ce texte! Le parrain de la p'tite frisée est un gendarme aussi, à la base mabile, maintenant dans la blanche en outremer, et il nous a fait part des difficultés pour avoir l'affectation souhaitée!
Investis toi dans une assoc de maternage, ça serait chouette!
En passant, j'aime beaucoup la refonte de ton blog, c'est très joli! et merci pour la référence à mon blog!

asa33 a dit…

Tu n'as plus qu'à ouvrir une association de couture pour faire des ateliers ;-)

Bon courage en tout cas

Bises
Aurélia

Anonyme a dit…

Ca respire deja le bonheur chez vous donc quand en plus, vous serez dans la ville que vous avez choisie ce sera vraiment l'ideal...Et on savoure l'ideal quand on l'a attendu...
Changement de ton:
Oui, bon je sais ca fait chier, mais comme dirait ma mere "c'est peut etre un mal pour un bien".
Anne F

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...